Blouson ado: merci la méthode Line Jaque!

Bonjour,

Il y a déjà quelques temps, j’ai eu envie de dessiner moi-même mes patrons. Plusieurs raison à cela sur lesquelles je reviendrai dans un article sur les livres de patronage. Entre autres, c’est que souvent mes enfants ne correspondent pas aux patrons (ou le contraire peu importe) ou simplement que j’ai une idée dans la tête et que je ne trouve pas exactement ce qu’il me faut en terme de patron.

Gaby va avoir 11 ans, elle rentre au collège, elle mesure presque 1m50, chausse du 39… T’imagines bien qu’elle ne veut plus être habillée en Citronille et elle trouve rarement son bonheur dans les Ottobres (comment ça elle serait un peu difficile? ).

Dans le Burda 1/2015, le modèle 104 m’a tapé dans l’oeil.

burda 1/2015 mod 104

Très chouette mais pas du tout adaptée à ma morphologie et bien trop grande pour Gaby. Donc j’ai relevé mon premier challenge de patronage.

J’ai fais un patron de base pour le buste, réduis un peu l’ampleur préconisée par cette chère Line et, évidemment (après m’être trompée la première fois) je n’ai pas fait de pinces de poitrine (je te laisse deviner pourquoi). Moult gommages et essayages = patron de base du buste Ok.

A partir de là, j’ai modifié mon patron pour qu’il ressemble à la veste de mes rêves. Re-réflexion intense, ratages et essayages pour enfin avoir un corps de veste nif!DSC_0326_1

DSC_0328_2

Et là, hum hum, il a fallu attaquer la manche de base, J’en ai tracé, découpé et cousu dix, DIX!!! Et là, j’ai compris que la base de la couture à plat, y a pas de miracle, c’est de prendre consciencieusement les mesures. Sinon: grosse galère.

DSC_0330_1

Bref. J’ai fini par avoir une jolie manche en deux morceaux avec des beaux raccords dos et devant (danse de la joie). J’ai fini de dessiner les parementures et la doublure puis Gaby est rentrée: « Wouah super »… « Mais tu comptes mettre des poches? ». Evidemment, elle avait une idée bien arrêtée : « des comme ça »… Comprend des poches paysannes. Celles avec le revers. Celle que la nana met 5 minutes à coudre dans cette vidéo, moi il m’a fallu la journée o_O

Quand pour finir on a eu tout les éléments, j’ai laissé ma progéniture choisir le tissu. J’ai juste précisé: pas de vert et de préférence du jean ou du simili. Je l’ai lâché à Cap Tissus et elle est revenu avec du jean enduit… brillant. Evidemment, je l’ai lavé avant de l’utiliser. Mauvaise idée. Ça m’a laissé de grosses traînées plus foncées là où l’enduit c’est estompé :-/

Heureusement qu’elle en avait pris deux mètres. J’ai composé avec mes 46 pièces (oui madame 46 !). Je me suis appliquée pour faire une jolie doublure avec la parementure et l’enforme dans le bas, une fermeture zippée posée proprement, de belles surpiqûres…

Et au final, ça donne une veste très proche de ce que j’avais en tête. La preuve par l’image:

Have a nice day!

A++

Nathalie

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions au sujet de « Blouson ado: merci la méthode Line Jaque! »

  1. Alors là… Je suis sans voix. Un travail de patronage minutieux et patient (10 manches !) pour un résultat à la hauteur de l’effort. Elle est superbe cette veste, originale et bien ajustée. A ta place je lui demanderai d’attendre au moins deux ans avant de grandir, histoire d’en profiter un max 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *